Faire un don
19 Janvier 2022

Intervention sur les stéréotypes de genre en Occitanie avec Jordan

Intervention en classe
Intervention sur les stéréotypes de genre en Occitanie avec Jordan

Jordan, volontaire en service civique en Occitanie, prend la parole et raconte son intervention sur les stéréotypes de genre au Lycée Professionnel Agricole Claude Simon à Rivesaltes, auprès de lycéens de seconde à la terminale.

 

Déroulé de l’intervention :

“Au début de chaque intervention, je me présente aux élèves. Ensuite, j’explique les règles à respecter durant l’animation : le respect des opinions de chacun et aucun jugement.

Enfin, j’ai introduit la thématique en demandant aux élèves ce qu’était un stéréotype, puis un stéréotype de genre.  »

 

Définir ensemble la thématique de l’intervention :

 » Dans un premier temps, les élèves définissent la notion “stéréotype” comme synonyme de préjugé et décomposent le mot. Puis dans un second temps, ils concluent que [pré] et [jugé] seraient le fait de juger avant de savoir. Concernant la seconde notion liée au genre, selon eux ce serait d’avoir des préjugés sur une partie de la population liée au genre.  »

 

Utilisation du support Stéréotypes Stéréomeufs :

 » Nous avons donc visionné les épisodes 4 et 6 de la saison 3 de Stéréotypes Stéréomeufs : « le cours de tennis et la balade en forêt ». En effet, j’ai choisi ces deux épisodes car les lycéens ont pu s’identifier aux deux jeunes acteurs qui ont le même âge. L’objectif étant d’ouvrir la parole et permettre ensuite des échanges entre élèves.  »

 

Détournement des stéréotypes de nationalité appliqué aux genres :

 » J’ai ensuite détourné des clichés de genre abordés lors de ma première intervention sur la même thématique. Ces stéréotypes de genre transforment la femme, sujet des clichés, par une nationalité. Par exemple : “ les femmes aiment le sexe” devient “X nationalité est bien connue pour aimer le sexe » ou encore “ les femmes sont plus douées/faites pour la cuisine car c’est leur place.” etc…

Suite à cela, les élèves sont surpris d’entendre ces stéréotypes puis en comprennent finalement l’objectif. En fait, les clichés employés envers une nationalité sont exactement les mêmes que ceux utilisés envers les femmes. Pourtant, les stéréotypes de genre ont moins choqué que les stéréotypes racistes. Par conséquent, les lycéens ont pu réfléchir sur ce sujet. Ainsi, ils s’interrogent :  » pourquoi ce genre de stéréotypes nous révolte moins que s’il était contre un genre et non une nationalité ?  »

Moment de parole libre :

 » Après cet atelier, j’ai introduit un temps de parole libre permettant aux élèves d’exprimer leur vécu sans crainte, ni jugement. Ainsi, les premières participations en motivaient d’autres car les lycéens voyaient leurs camarades échanger en confiance, sans honte ni retenue. Le but est de laisser les élèves s’exprimer entre eux sur le sujet et de créer un véritable échange. Ils n’ont pas hésité à me demander de reprendre et/ou réexpliquer certaines notions.  »

 

Conclusion de l’intervention sur les stéréotypes :

 » A la fin de l’intervention, une dizaine de jeunes sont venus me voir pour se renseigner sur le service civique et des actions et missions de l’ADOSEN. Le retour des enseignants est très positif. Ils sont satisfaits des échanges menés sur certains sujets et le fait d’avoir installé une relation de confiance avec les élèves, sans jugement, ni tabou. ”

 

 

 

Consultez les autres interventions en classe en région Occitanie:

Intervention sur la thématique de la sexualité en Occitanie avec Mylène

Intervention sur la thématique du harcèlement avec Mylène et Jordan

Intervention sur les médias en Occitanie avec Nawel et Victor

Découvrez les portraits des acteurs et actrices de la région

La région du mois de février : l’Occitanie !

Newsletter

Toutes les nouvelles campagnes, nos concours, nos actions et nos outils pédagogiques en exclusivité dans votre boîte mail tous les deux mois. C’est ici pour vous inscrire à notre newsletter bimestrielle.