Faire un don
19 Janvier 2022

Intervention sur la thématique des stéréotypes de genre en Auvergne avec Amélie et Wilhelmina

Intervention en classe
Intervention sur la thématique des stéréotypes de genre en Auvergne avec Amélie et Wilhelmina

Amélie et Wilhelmina, volontaires en service civique en Auvergne, nous racontent leur intervention sur les stéréotypes de genre à l’école primaire Vaugondières dans la ville de Lempdes, auprès d’une classe de CM1-CM2.

Comment s’est déroulée le début de l’intervention ?

Au début de l’intervention, nous avons commencé par nous présenter ainsi que l’association ADOSEN. Ensuite, c’était au tour des élèves de le faire en donnant leur nom et en citant une chose qu’ils aiment. Par exemple, quand je me suis présentée j’ai dit : « Bonjour je m’appelle Wilhelmina et j’aime les chats ». La plupart d’entre eux ont répondu qu’ils aimaient bien le foot et les animaux. » On a choisi une activité “brise glace” pour que les élèves se sentent plus à l’aise et qu’un climat de confiance puisse s’installer. 

 

Sur quel outil pédagogique avez-vous décidé de baser votre intervention ?

Pour l’activité, on a décidé de s’appuyer sur l’épisode 1 de la saison 2 de Stéréotypes Stéréomeufs intitulé : les règles.  Après avoir visionné la vidéo, les élèves ont fait un retour sur ce qu’ils ont compris et ont exprimé leurs remarques. Le compte-rendu s’est fait sous forme de jeu : on donne aux élèves un adjectif, par exemple la beauté, et on leur demande si selon eux, il serait plus important pour l’homme ou la femme, pour les deux ou bien pour aucun.

On a mis en place une communication gestuelle qui leur a permis de répondre. Par exemple, s’ils pensent que l’adjectif choisi est plus important pour l’homme, alors ils baissent leur main et s’il est important pour l’homme et la femme, ils lèvent les deux mains. Ils ont beaucoup apprécié ce jeu car c’était plus ludique et motivant pour eux de donner leur avis en faisant des gestes plutôt qu’un vote à main levée traditionnel.

 

Comment les élèves ont-ils réagi ?

En partageant leurs avis, les élèves ont pu réfléchir plus profondément à la question de l’importance des stéréotypes selon les genres. On prenait le temps de débattre et de faire un point sur chaque vote soulevé. Voici quelques-unes de leurs réponses : « bah moi je trouve que la beauté est plus importante pour les filles car elles prennent beaucoup de temps pour se maquiller », « mais non pas du tout toi aussi tu as déjà mis du gel et du parfum pour te préparer » ou encore « moi je connais un groupe de rock composé d’hommes qui se maquillent ». 

Le fait d’utiliser des adjectifs et des qualités était plus compréhensible pour les élèves et ils ont pu mieux se rendre compte de l’importance qu’ils attribuent aux genres.

 

Comment s’est conclu l’intervention ?

« L’activité s’est bien passée. La classe était très dynamique. On a constaté que ce qui plaisait aux jeunes c’était de faire des activités ludiques. Ça a permis à chacun d’être entendu et de rester attentif à ce qui se dit. A la fin de l’intervention, on a fait un tour de table pour que les élèves résument en un mot la séance. Plusieurs d’entre eux ont répondu avec des réactions typiques des réseaux sociaux comme « smiley », « j’adore » ou « j’aime ».

Ils étaient satisfaits des échanges menés sur la thématique des stéréotypes. L’enseignant était très content et on a pu discuter des futures interventions qu’on pourrait faire autour de l’estime de soi, l’hygiène et des addictions. »

 

Newsletter

Toutes les nouvelles campagnes, nos concours, nos actions et nos outils pédagogiques en exclusivité dans votre boîte mail tous les deux mois. C’est ici pour vous inscrire à notre newsletter bimestrielle.