Quand les déchets sont source d’inspiration – Témoignage Camille Buquet, volontaire

26/01/2018

Plus nous donneront d’informations aux enfants, plus ils s’interrogeront ! » Mots de Toihiridine HAMZA, instituteur de CE2 à l’école élémentaire de Vahibé 1, commune de Tzoundzou.

Première séance de sensibilisation avec le ramassage des déchets de la cour de l’école

Depuis quelques mois déjà, les élèves de Toihiridine collectent les piles en participant au concours Corepile lancé par le laboratoire Insidens. Le jeune instituteur a tenu à aller beaucoup plus loin dans la démarche… Dans le cadre d’un projet Eco-citoyen, Toihiridine souhaite inscrire un projet autour des déchets dans son programme éducatif. « On pose les bases tout doucement, petit à petit, les élèves vont eux-mêmes plus loin dans la réflexion. Ils sont curieux ! ». Et il a de quoi faire… La rivière de Vahibé ne ressemble en rien à un cour d’eau… Les déchets sont rois !

Toihiridine me demanda de l’accompagner dans ce projet sensé… Cela tombe bien, les déchets m’inspirent ! Et les activités à mettre en place autour de cette thématique ne manquent pas. Grâce aux premières briques posées par l’instituteur, ma première intervention en classe a été aisée et la mécanique des enfants s’est rapidement mise en place. Après avoir fait un récapitulatif sur la définition et les différentes familles de déchets, le concours de dessin sous le thème « Les messages pour communiquer sur l’importance de la gestion des déchets » pouvait commencer.

En pleine séance créative, les enfants expliquent leurs messages et leurs dessins

Les enfants se sont afférés en petits groupes et pendant une bonne heure à essayer de délivrer les messages qui leur tenaient à cœur. Résultats : de nombreux dessins effectués en équipe ; une belle quantité de messages sensés et même parfois surprenants par leur maturité ; des talents de dessinateurs cachés ; des couleurs en abondance et beaucoup d’enthousiasme !

 

Les créations terminées, il est temps de de les présenter à l’ensemble de la classe

 

Tous les dessins seront plastifiés et accrochés aux murs de l’établissement, à l’extérieur et à l’intérieur. Ceci dans le but de toucher tous les enfants, mais aussi leurs parents, les autres professeurs et mêmes les riverains de l’école. Les trois « meilleurs » dessins élus sont ceux des groupes d’El Anziz, de Faina et Rahama.

Les élèves sont fiers d’expliquer leur dessin au tableau

Roulement de tambours… Voici la photo du grand gagnant du concours :

« Chers amis, je veux vous dire qu’il ne faut pas jeter des ordures par terre parce que les moustiques vont venir donner des maladies aux gens ».

Un message sincère, pertinent et formidablement bien illustré par le groupe d’El Anziz. Il est vrai que les tas d’ordures ont, entre autres, pour conséquence de retenir l’eau… Les moustiques sont alors bien heureux de tomber sur ces eaux stagnantes pour y pondre et s’y développer ! Rappelons que le Paludisme revient sur Mayotte… Et que quelques cas de Dengue et de Chikungunya ont aussi été recensés en 2017 (Service Lutte Anti Vectoriels de l’Agence Régionale Santé). En tout cas, le message est bien passé dans cette classe de CE2: Moins de déchets pour plus de santé !

Là est sûrement la solution à beaucoup de problèmes… Pas besoin de grands projets ou de longs discours pour impacter les enfants : une feuille blanche, quelques crayons de couleurs et un peu d’imagination… et hop, c’est parti pour agir en faveur de notre planète !

Bravo à toutes et à tous… Merci pour votre sourire ! A bientôt…

 

Témoignage: Camille Buquet, volontaire en service civique à l’ADOSEN

Actualités similaires

24 projets pédagogiques soutenus par l’ADOSEN pour l’année 2017/2018

Après la fin des candidatures à l’appel national à projets pédagogiques lancé en mai 2017Lire la suite

Tous unis contre le SIDA – Collège Félix de Buhot

Lors de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, les élèves et les personnels du collègeLire la suite
Voir toutes les actualités