Le VIH/Sida

Quelques chiffres sur l’épidémie

En France

  • On évalue à 150 000 le nombre de personnes porteuses du VIH.
  • 6 400 diagnostics de séropositivité ont été établis en 2012, soit près de18 par jour.
  • 12 % des nouvelles contaminations concernent des jeunes de moins de 25 ans
  • 50 000 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir, ou sans suivi médical.
  • 27 % des personnes diagnostiquées ont découvert leur séropositivité à un stade tardif, avec un système immunitaire déjà très altéré.

 Dans le monde

  • Depuis le début de l’épidémie, 75 millions de personnes ont été infectées et 36 millions de personnes sont décédées de causes liées au VIH.
  • En 2012, 35,3 millions de personnes vivaient avec le VIH. Il y a eu 2,3 millions de nouvelles infections et 1,6 million de personnes sont décédées de maladies liées au VIH, dont 210 000 enfants de moins de 15 ans.
  • L’Afrique subsaharienne reste donc la région la plus touchée et abrite 70 % de l’ensemble des personnes vivant avec le VIH dans le monde.

Les personnes atteintes du VIH subissent encore beaucoup de discriminations en France et dans le monde. Le VIH est mal connu, parler de la maladie à son entourage est malheureusement une épreuve pour les personnes séropositives ; par peur d’être montrés du doigt ou rejeté. Etre séropositif ne dois être en rien discriminant ! On peut vivre en contact avec une personne séropositive tout à fait normalement, à la maison, à l’école, dans un club de sport, etc., sans aucun risque d’être infecté !

Même si les traitements évoluent positivement, ils sont encore lourds et contraignants. Une personne infectée par le VIH est plus soumise à l’angoisse et à la crainte de l’avenir. Lutter contre le sida, c’est aussi entourer les personnes malades ; des associations de lutte contre le sida et les pouvoirs publics ont mis en place des structures d’accueil, d’information, d’accompagnement et d’aide aux malades.

Le choix des termes pour parler des personnes vivant avec le VIH est important.

Certains termes peuvent être porteurs, d’une vision négative voire dévalorisante et contribue à maintenir une discrimination. Il est important, au contraire, de rappeler que la vie avec le VIH n’est certes pas toujours évidente, mais qu’elle est possible.

Dossiers similaires

Voir tous les dossiers