Les maladies cardio-vasculaires

Les maladies cardio-vasculaires dans les programmes scolaires

Les messages de prévention santé gagnent en efficacité s’ils s’appuient sur les programmes scolaires.

Les connaissances abordées

Les connaissances sont abordées en fonction de leur présence dans les programmes qui concernent les élèves.

  • Pour les élèves de maternelle ce sont les domaines « langage oral », « explorer le monde » et « découvrir le monde vivant » qui sont valorisés.
  • Pour ceux de l’école primaire, plus précisément du cycle 2, les exemples
  • concernent l’EPS, les sciences et technologies, le français et les mathématiques
  • En collège les disciplines sont prioritairement, pour le cycle 3 et le cycle 4, les sciences de la vie et de la terre (SVT), l’éducation physique et sportive (EPS), le français mais aussi les mathématiques, les langues vivantes, la géographie, les arts plastique et l’utilisation du centre documentaire et d’informations.
  • En lycée, les disciplines Sciences de la vie et de la terre, Prévention environnement santé (PSE) et Éducation physique et sportive ont été retenues, puisqu’une de leur finalité est l’éducation à la santé. Mais d’autres disciplines peuvent être concernées pour développer l’esprit critique, apprendre à débattre et à argumenter sur un thème qui concerne la santé.

Les programmes d’enseignement d’EPS et de SVT

Au cycle 1 des apprentissages premiers

  • « Situer et nommer différentes parties du corps humain sur soi ou sur une représentation
  • Connaître et mettre en oeuvre quelques règles d’hygiène corporelle d’une vie saine
  • Prendre en compte les risques de l’environnement proche. »

Au cycle 2 des apprentissages fondamentaux

En EPS « Apprendre à entretenir sa santé par une activité physique régulière »

  • Découvrir les principes d’une bonne hygiène de vie, à des fins de santé et de bien-être.
  • Ne pas se mettre en danger par un engagement physique dont l’intensité excède ses qualités physiques.

En SVT « Repérer les comportements favorables à sa santé »

  • Repérer les éléments permettant la réalisation d’un mouvement corporel.
  • Mesurer et observer la croissance de son corps.
  • Mettre en oeuvre et apprécier quelques règles d’hygiène de vie : variété alimentaire, activité physique, capacité à se relaxer, besoins en sommeil,
  • Catégories d’aliments, leur origine.
  • Les apports spécifiques des aliments (apport d’énergie: manger pour bouger).
  • La notion d’équilibre alimentaire (sur un repas, sur une journée, sur la semaine).
  • Effets positifs d’une pratique physique régulière sur l’organisme.

Au cycle 3 de consolidation

En EPS « Apprendre à entretenir sa santé par une activité physique régulière »

  • Evaluer la quantité et la qualité se son activité physique quotidienne dans et hors école.
  • Connaître et appliquer les principes d’une bonne hygiène de vie.
  • Adapter l’intensité de son engagement physique à ses possibilités pour ne pas se mettre en danger.

En SVT « Expliquer les besoins variables en aliments de l’être humain »

  • Etablir une relation entre l’activité, l’âge, les conditions de l’environnement, et les besoins de l’organisme : apports alimentaires (qualité et quantité)
  • Relier l’approvisionnement des organes aux fonctions de nutrition

Au cycle 4 des approfondissements : BO spécial du 26 novembre 2015

En EPS « Apprendre à entretenir sa santé par une activité physique régulière, raisonnée et raisonnable.

  • Connaître les effets d’une pratique physique régulière sur son état de bien-être et de santé.
  • Connaître et utiliser des indicateurs objectifs pour caractériser l’effort physique.
  • Evaluer la quantité et qualité de son activité physique quotidienne dans et hors l’école.
  • Adapter l’intensité de son engagement physique à ses possibilités pour ne pas se mettre en danger. »

En SVT « Expliquer quelques processus biologiques impliqués dans le fonctionnement de l’organisme humain : activités musculaire, nerveuse et cardio-vasculaire, activité cérébrale, alimentation et digestion. Relier la connaissance de ces processus biologiques aux enjeux liés aux comportements responsables individuels en matière de santé. »

  • Relier les modifications du fonctionnement des systèmes cardiovasculaire (rythme cardiaque ; circulation vasculaire) et respiratoire, les besoins en dioxygène et en nutriments des cellules musculaires et la réalisation d’un effort physique.
  • Expliquer les limites physiologiques à l’effort par certaines caractéristiques de l’organisme (muscle, systèmes cardiovasculaire et respiratoire).
  • Mettre en relation un entraînement sportif responsable, une bonne hygiène de vie (alimentation, sommeil…) et le fonctionnement et les capacités du système cardiorespiratoire.
  • Argumenter l’intérêt d’adapter l’intensité de l’effort aux capacités de l’organisme par opposition au danger du surentraînement et du dopage.
  • Mettre en relation l’absorption des nutriments, la circulation générale et la distribution des nutriments dans tout l’organisme pour couvrir les besoins des cellules.
  • Relier la nature des aliments (groupes d’aliments), leurs apports qualitatifs et quantitatifs aux besoins nutritionnels. »

Source : Guide pédagogique Parcours du Coeur Scolaires http://www.fedecardio.org/pdc

La mise en place du parcours éducatif de santé

Le parcours éducatif de santé, inscrit dans la loi du 8 juillet 2013, réaffirme l’importance de la prévention, de l’éducation à la santé et du suivi des élèves au sein des écoles et des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE). La circulaire 2016-008 du 28-1-2016 parue au B.O n° 5 du 4 février 2016 concrétise cette ambition.

La circulaire souligne que la mission de l’École en matière de santé consiste à :

  • « Faire acquérir à chaque élève les connaissances, les compétences et la culture lui permettant de prendre en charge sa propre santé de façon autonome et responsable en référence à la mission émancipatrice de l’école ; l’éducation à la santé est l’une des composantes de l’éducation à la citoyenneté. »
  • « Mettre en oeuvre dans chaque école et dans chaque établissement des projets de prévention centrés sur les problématiques de santé, notamment celles susceptibles d’avoir un effet sur la réussite scolaire. »
  • « Créer un environnement scolaire favorable à la santé et à la réussite scolaire de tous les élèves. »

La circulaire sur le parcours éducatif de santé précise également que :

« Les actions de promotion de la santé des élèves, assurées par tous les personnels, dans le respect des missions de chacun, prennent place au sein de la politique de santé à l’école qui se structure selon trois axes : l’éducation, la prévention et la protection. »

Les actions « Parcours du coeur » de la fédération Française de Cardiologie concernent essentiellement la prévention et l’éducation à la santé. Elles peuvent intéresser de nombreux personnels éducatifs. Elles s’inscrivent et se déclinent dans un projet éducatif, intégré à la politique de santé de l’établissement scolaire.

Dossiers similaires

Voir tous les dossiers