Nutrition

La question de l’équilibre alimentaire

Le surpoids

  • Points de repère
    • En France, environ un enfant sur dix est obèse.
    • Ce chiffre est en constante augmentation: dans les années 1980, 6 % d’enfants de 5 à 12 ans étaient en surpoids. Ils sont aujourd’hui 18 %.
    • Le nombre d’obésités massives a été multiplié par cinq.
    • Tout enfant en surpoids (même modéré) doit consulter un médecin et un diététicien.
    • Avec la croissance, un enfant en surpoids ne s’affine pas. La puberté aggrave souvent la prise de poids.
    • Vers 5/6 ans, la corpulence augmente. Ce « rebond d’adiposité » est normal, mais s’il intervient avant, il est un signe de risque d’obésité.
    • Certains gènes peuvent être impliqués dans le surpoids et l’obésité. Le médecin nutritionniste doit être consulté.
    • Un enfant en surpoids risque de devenir un adulte obèse.
    • Le surpoids et l’obésité sont des maladies qui affectent la bonne santé : problèmes d’articulation, essoufflement, fatigue cardiaque, augmentation du risque de maladies métaboliques (diabète, hypercholestérolémie) et cardio-vasculaires (hypertension artérielle).
    • L’obésité et le surpoids ont des conséquences psychologiques: perte de confiance en soi, mauvaise image corporelle, autodépréciation, anxiété, dépression.
    • La prise en charge d’un enfant en surpoids repose sur des conseils alimentaires et une bonne hygiène de vie.
    • La relation entre le mode de vie plus sédentaire et l’obésité est prouvée.
    • Une prise de poids récente peut être liée à un problème psychologique.
    • On ne met jamais un enfant au régime. Il faut comprendre ses erreurs, l’amener à avoir une alimentation normale.
    • Il faut redonner l’envie et le plaisir d’avoir une activité physique quotidienne et une activité sportive régulière.
  • Notions à aborder
    • Le surpoids et l’obésité sont des maladies. Il est nécessaire de consulter un médecin et un diététicien sans attendre.
    • Les raisons de l’obésité sont multiples et elles peuvent exister en même temps : gènes, mauvaises habitudes alimentaires, sédentarité, troubles psychologiques.
    • Il existe une corrélation entre manque d’activité physique et sportive, mauvaise alimentation et prise de poids excessive.
    • Même en surpoids, pour retrouver un poids de forme, il faut faire quatre repas par jour.
    • Une alimentation équilibrée, sans excès de sucre et de graisse et la pratique d’activités physiques et sportives permettent de garder ou retrouver un juste poids et une bonne santé.
  • Contenu
    • Recommandations générales

Le problème du surpoids touche de plus en plus d’enfants. Il est important que l’éducation à la santé prenne en considération cette évolution.

Donner des notions de ce qu’est une alimentation équilibrée sensibilise en amont aux problèmes de poids, et dédramatise la situation :

  • Le surpoids, en plus des conséquences physiques, a des conséquences psychologiques sérieuses. Ces enfants sont souvent fragilisés, vulnérables, exclus ou moqués. Le rôle de l’enseignant lors de ces séances est de veiller à ce que ces enfants trouvent de la bienveillance dans le regard de leurs camarades.
  • Comment un enfant en surpoids devrait-il manger ? Il doit être suivi et conseillé par un médecin et/ou diététicien. On ne met pas un enfant au régime, on n’attend pas non plus que « cela passe ».
  • Quelques exemples concrets de ce que peuvent manger les enfants en surpoids: pour les produits laitiers, du lait demi-écrémé ou écrémé, des yaourts nature (au lait demi-écrémé), des fromages blancs (à 20 %). Il faut habituer les enfants à peu sucrer. Les fromages doivent être consommés en petites quantités.
    Pour les protéines animales, ils peuvent manger des viandes, maigres. Éviter les côtelettes, les charcuteries, sauf le jambon. Tous poissons sont autorisés, y compris les poissons gras. Éviter les poissons en conserve avec des sauces ou de l’huile, le poisson pané, les plats en sauce.
    Il ne faut pas supprimer le pain et les féculents. Les frites peuvent être consommées, une à deux fois par semaine maximum.
    Les légumes sont à consommer à volonté. Pour les fruits, la portion est de deux à trois fruits par jour, y compris les jus de fruits.
    L’eau est la seule boisson que l’on boit à table. Les sodas et sucreries sont à réserver pour des moments exceptionnels.
  • Quelles activités physiques et quels sports un enfant en surpoids devrait-il pratiquer ?
    L’éducation à la santé passe par une bonne compréhension des besoins du corps humain et de la nécessité de les respecter. Les enfants doivent comprendre la différence entre activités physiques (bouger au quotidien) et activités sportives (pratiquer un sport dans un temps donné). Il faut privilégier les activités physiques quotidiennes. Le sport doit être choisi par l’enfant. Cela doit être un plaisir avant tout.

Dossiers similaires

Voir tous les dossiers