« Où est Alice » au Lycée Lecorbusier à Rouen – Témoignage Anaïs Nicolle, volontaire

23/02/2018

Dans le cadre de la Journée Forum Santé, un professeur du lycée lecorbusier à Rouen m’a sollicité car il souhaitait utiliser l’application « Où est Alice » pour ses élèves lycéens mais il ne connaissait pas la démarche à effectuer pour l’obtenir. En effet, il a remarqué que les réseaux sociaux était très présent au quotidien dans son établissement et souhaiter une intervention pour sensibiliser ses élèves aux réseaux sociaux et a leur influence.

Il m’a informé qu’une journée au lycée était dédiée au forum santé et m’a proposé de m’y associer. Il souhaitait que je présente le jeu. Afin que celui-ci soit plus attractif, le jeu s’est réalisé en collectif plutôt qu’en individuel

Pour préparer, cette action, j’ai agencé les chaises en cercle de manière à sortir du périmètre scolaire et de libérer la parole des élèves plus facilement. De plus, après le montage du matériel (connexion wi-fi, ordinateur et rétroprojecteur), j’ai pu projeter le jeu devant l’ensemble de la classe. J’avais la main sur le jeu et cliquais sur les réponses apportées par les élèves. Cette action s’est déroulée en 1 heure afin qu’un maximum de groupes puissent y participer. Afin qu’il y’ait des échanges de paroles plus facilement les groupes se composaient de 10 à 15 élèves au maximum.

Avant de commencer le jeu, j’explique les raisons de ma présence et le but. Ensuite j’explique les règles du jeu, la procédure à suivre et quel personnage nous jouons. Les règles sont simples, à travers le regard de Charlotte 15ans nous devons essayer de retrouver notre meilleure amie Alice, pour la retrouver Charlotte va s’appuyer sur les réseaux sociaux. C’est nous qui faisons avancer l’histoire, nous pouvons en changer le cours à notre convenance en choisissant les actions et les réactions de Charlotte, selon notre propre personnalité et manière de penser.

Je leur indique qu’il y a plusieurs niveaux de jeu, qu’il faut répondre à des questions. L’objectif étant d’arriver au dernier niveau et de retrouver Alice.

Le jeu commence, je les laisse découvrir le premier niveau. Je lis à voix haute les différentes réponses proposées. Les élèves votent suivant les réponses et débattent du choix de leur réponse. Cela favorise les échanges, développe leur capacité à raisonner et leur esprit critique. Dès qu’un niveau est passé, je fais un petit bilan avec eux afin de savoir ce qu’ils ont retenu, ce qui n’a pas été compris. Faire ce jeu de manière collective permet de créer une cohésion de groupe, c’est ensemble qu’ils doivent réussir cette mission.

Il m’était impossible de terminer le jeu en une heure de temps avec eux, alors j’ai inscrit au tableau les références (www.ouestalice.fr) afin qu’ils puissent terminer le jeu une fois à la maison. Cette solution a été retenue par rapport à celle des flyers. En effet, grâce à ce procédé j’ai pu constater l’engouement des élèves pour cette action (les ¾ ont pris en photos le tableau).

Pour conclure, à la fin de ces interventions des élèves m’ont remercié. Ils m’ont dit s’identifier parfois aux personnages, que le jeu abordait des questions existentielles pour eux et qu’il leur permettait de se remettre en question face à certains choix exposés. Du côté du corps professoral, ceux-ci ont été très agréablement surpris de l’implication de leurs élèves et du fait qu’aucun n’ait utilisé son téléphone portable durant l’action.

Un jeu sérieux à faire découvrir à vos élèves !

Témoignage: Anaïs NICOLLE, volontaire en service civique à l’ADOSEN

Actualités similaires

Quand les déchets sont source d’inspiration – Témoignage Camille Buquet, volontaire

“Plus nous donneront d’informations aux enfants, plus ils s’interrogeront ! » Mots deLire la suite

« On ne badine pas avec les déchets ! »- Témoignage de Camille Buquet, Volontaire à l’ADOSEN

Episode 1: La jeunesse de Mamoudzou Nord mobilisée pour la semaine européenne de Réduction desLire la suite
Voir toutes les actualités