Faire un don
06 Décembre 2021

Intervention sur la thématique de la vie affective et sexuelle à Saint Brieuc avec Florine

Intervention en classe
Intervention sur la thématique de la vie affective et sexuelle à Saint Brieuc avec Florine

Aujourd’hui, nous partons pour Saint Brieuc aux côtés de notre volontaire en service civique Florine, dans le cadre d’une journée de sensibilisation organisée par la ville et le Collectif sida,  à la salle Robien. La thématique du jour ? Vie affective et sexuelle, auprès d’un public de collégiens, de lycéens et d’apprentis en CAP. Florine nous raconte cette intervention.

 

Peux-tu nous dire quel était le contexte de cette journée ? 

Différents créneaux rythmaient cette journée dont un spectacle nommé Préliminaires, Pénétration, Orgasme joué par la comédienne Claire Mau. L’objectif était de déconstruire les préjugés autour de la sexualité, d’aborder la question des orientations sexuelles, du consentement, du plaisir et de lutter contre le sexisme et le patriarcat. Au terme du spectacle, les jeunes pouvaient se balader et rencontrer les partenaires de cette journée de sensibilisation. Parmi ces partenaires, nous retrouvions le planning familial, l’ADIJ (Association Départementale Information Jeunesse), l’Association Liberté Couleurs, la Mission Locale et le Centre de dépistage de Saint-Brieuc. Chacun était à la tête d’un stand et abordait différentes thématiques en lien avec la sexualité. 

 

Et toi, qu’as tu préparé pour cette journée ?  

Pour ma part, j’avais organisé le stand en deux parties. Un premier atelier était proposé aux élèves avec, à l’appui deux épisodes de la série Stéréotypes Stéréomeufs. Si les jeunes souhaitaient discuter sans visionner ces épisodes, nous étions  à leur écoute et nous répondions à leurs questions en les dirigeant vers des Mémentos qui abordaient la question des IST (Infections Sexuellement Transmissibles), de la contraception, de la première fois, etc. 

Pour animer les échanges, je me suis basée sur les épisodes 2 et 3 de la saison 1 de Stéréotypes Stéréomeufs. Le premier portait sur la relation père-fille et le deuxième traitait la question du harcèlement de rue. Au terme du visionnage, je demandais aux élèves de relever les stéréotypes présents dans les vidéos et de confronter les comportements des acteurs à la vie courante. L’ensemble de ces échanges s’apparentaient à une forme de CRP (Communauté de Recherche Philosophique) tel que nous l’avions pratiqué en formation le mois dernier. 

 

Quelles ont été les réactions des participants et participantes ? 

Certaines personnes ont changé d’avis au cours du dialogue. On a ainsi entendu des propos tels que « oui mais les filles en boîte elles font exprès de danser comme ça, nous forcément on est obligés de regarder leurs fesses » et qui, à mesure que nous échangions, évoquaient leurs motivations à militer en faveur de l’égalité de genre, à lutter contre la culture du viol et à modifier leurs comportements qu’ils jugeaient sexualisants.

La vidéo sur la relation père-fille m’a beaucoup aidée dans la construction de ces échanges puisque les élèves s’apercevaient rapidement que le père sexualisait sa fille comme on sexualise la femme dans notre société actuelle. Le renvoi à leur propre image les a donc encouragés à réfléchir à leurs comportements et aux conduites sexistes qui peuvent être adoptées inconsciemment, puisqu’intériorisées depuis le plus jeune âge.

J’ai également apprécié intervenir auprès de pairs puisque certains élèves avaient mon âge, voire étaient plus âgés. Je me saisissais de cette situation pour leur affirmer que nous faisions partie de la même génération et que nous étions en mesure de faire évoluer les mentalités. 

À la fin de ces échanges, je proposais aux élèves de récupérer des Memento et des flyers de sensibilisation pour les consulter à tête reposée et en intimité. 

 

En conclusion 

J’ai apprécié cette journée qui m’a confortée dans ma mission de volontaire et dans mes perspectives d’avenir puisque je me suis, une nouvelle fois, aperçue que le lien humain était fort et qu’il permettait de construire des projets et de lutter contre toutes les formes de discriminations (à différentes échelles, évidemment…). 

 

Newsletter

Toutes les nouvelles campagnes, nos concours, nos actions et nos outils pédagogiques en exclusivité dans votre boîte mail tous les deux mois. C’est ici pour vous inscrire à notre newsletter bimestrielle.