Portrait d’Anna, volontaire en service civique ADOSEN pour la région Bretagne

MON COMMENCEMENT :

Je suis arrivée à l’ADOSEN en cherchant une mission de service civique intéressante. L’éducation et la santé sont des thématiques dont je me suis toujours sentie proche et c’était une belle occasion pour moi de travailler dans ce domaine. Des craintes, je n’en avais pas vraiment. J’étais surtout curieuse de savoir comment tout ceci allait se dérouler, même si j’avais eu des retours de la part de ma prédécesseure.

MES IMPRESSIONS :

Mon meilleur souvenir reste les affiches de personnages que j’ai faites avec les élèves de 4e du Collège Brizeux à Quimper contre les stéréotypes de genre. En revanche, le moment le plus dur pour moi a été l’intervention sur le harcèlement scolaire réalisée dans un lycée de Saint-Brieuc car c’est une situation que j’ai déjà subi. Cependant, je n’aurais pas hésité à la refaire. 

MES MISSIONS :

Les missions que je faisais vont clairement me manquer. Je râlais un peu parfois à cause de toutes les demandes d’intervention à gérer, mais qui ne râle pas pendant son boulot ! Ces missions m’ont fait me sentir utile et m’ont donné l’occasion de réaliser d’intéressants petits projets avec mes compétences de graphiste. Les classes qui me plaisaient le plus sont les classes plus âgées (4e/3e/lycée) parce qu’il était plus aisé d’aborder mon thème favori : les addictions. 

MES APPORTS :

Durant ma mission, j’ai pu apprendre à cibler un public, adapter mes missions et mon angle de vue à ce même public, connaître un peu mieux le fonctionnement de l’Education Nationale, mettre en place des activités ludiques et éducatives… La période de confinement a également été frustrante par rapport à ce que j’aurais encore aimé faire comme interventions et évènements. Mon binôme et moi nous sommes très bien entendu, même si nous avions des divergences sur certains points. Nous avons gardé une bonne complicité et avons regretté que notre mission se termine si vite. 

MES ENVIES :

Je garde globalement un très bon souvenir de mon service civique à l’ADOSEN. J’ai appris beaucoup sur la santé et les différentes manières d’en parler aux plus jeunes. J’espère que ce vécu au sein de l’association pourra m’aider dans mes projets futurs. Actuellement, j’attends un entretien pour un poste d’animatrice d’action chez AIDES afin de faire de la prévention et de la réduction des risques auprès d’usagers de drogues concernant le VIH/SIDA, un thème qui m’intéresse également beaucoup. Je souhaiterais continuer à travailler dans le domaine de la santé et éventuellement de la sexualité.

Dossiers similaires

Voir tous les dossiers