Faire un don
04 Mars 2021

Intervention sur le thème des addictions aux substances en Normandie avec Marion et Pauline

Intervention en classe
Intervention sur le thème des addictions aux substances en Normandie avec Marion et Pauline

Marion et Pauline, nos volontaires en service civique pour la région Normandie nous ont raconté leur intervention au lycée Pablo Neruda de Dieppe, sur la thématique des addictions aux substances et de leurs effets sur la santé auprès d’une classe de seconde. 

« Pour débuter l’intervention, nous avons diffusé la vidéo « Nuggets » sur le thème de l’addiction. Nous avons choisi cette vidéo parce qu’elle représentait particulièrement bien les additions et notamment l’addiction à la drogue. En effet, la petite boule jaune représente bien les substances addictives. Utiliser ce type de format d’animation en intervention permet de lancer un premier échange de manière ludique. Cela a permis aux élèves de nous faire un retour sur ce qu’ils avaient compris de la vidéo. Lorsque l’on leur a demandé à quoi leur faisait penser la petite boule jaune, ils étaient nombreux à répondre : « à de la drogue ». Les élèves ont également estimé que la vidéo montrait bien les effets des consommations et des addictions car le poussin devient tout gris au fur et à mesure de l’animation. Ils ont également perçu la perte de plaisir au fur et à mesure de la consommation du poussin.

Ils ont échangé entre eux sur la définition de l’addiction, la différence entre addiction et dépendance mais aussi sur les différentes conséquences des addictions ou consommations de substances. Pour la plupart des élèves, il existe une vraie différence entre addiction et dépendance. Selon certains, « la dépendance, c’est lorsque l’on n’a pas le choix, comme par exemple : l’oxygène, tandis que l’addiction, c’est l’envie de consommer, l’envie d’un plaisir pur.

Le dialogue nous a conduit à étudier les conséquences d’un comportement addictif. Les élèves étaient unanimes : les conséquences sont plus mentales que physiques. Pour eux, au fur et à mesure des consommations, il est possible de tomber dans une dépression, ce qui peut parfois mener à des conséquences encre plus dramatiques comme le suicide.

Nous avons échanger également sur la recherche de plaisir dans les consommations mais aussi le mal-être pré et/ou post-addiction. Ici encore, c’est surtout dans l’esprit, le mental que cela pose problème.

Nous avons ensuite décidé de lancer un jeu intitulé « vrai ou faux », centré sur les consommations de drogues et alcool avec quelques questions sur les conséquences de cette consommation au volant. Nous avons choisi cette activité car l’infirmière souhaitait que nous intégrions de manière ludique des informations sur les conduites addictives. Globalement, ils et elles avaient souvent les bonnes réponses mais à certains moments, certaines et certaines ont pu être étonnés par certaines explications de réponses. Ainsi, lorsque nous échangions autour de la consommation du cannabis, les élèves savaient que cela pouvait engendrer du stress et de la paranoïa mais ils ignoraient que cela pouvait parfois entrainer de la schizophrénie. Avec nos explications liées à notre parcours d’études (DU Addictologie pour Marion), ils ont pris conscience que cela n’arrivait pas qu’aux autres.

Nous avons ensuite fait un débat mouvant afin de les faire réfléchir et débattre sur l’engagement qu’ils prennent quand ils essayent une substance. Par ailleurs, nous souhaitions échanger sur l’influence des autres dans nos consommations et le contrôle de ces consommations. Nous avons choisi un débat mouvant car c’est une animation ludique et intéressante à réaliser en classe. Cela a permis de poursuivre l’échange avec les élèves car ils n’étaient pas tous et toutes d’accord sur de nombreux points. L’affirmation qui les a faits le plus réagir a été « Essayer, cela n’engage à rien ».

Ils ont pu partager leurs idées et apprendre que chaque personne peut avoir un avis différent. Certains se sont également ouverts à d’autres idées et ont pu faire évoluer leur point de vue sur les addictions et leurs conséquences.

Au moment de la conclusion, les élèves étaient contents de l’intervention et notamment sur le fait d’avoir pu élargir leurs connaissances sur le sujet. Certains ont exprimé le souhait d’arrêter ou de diminuer leurs addictions suite à cette intervention, qu’elles soient en rapport aux substances ou non. »

Pour demander une intervention gratuite à Marion et Pauline en Seine-Maritime (76) ou dans l’Eure (27), écrivez leur à l’adresse suivante : sc-normandie@adosen-sante.com    

Newsletter

Toutes les nouvelles campagnes, nos concours, nos actions et nos outils pédagogiques en exclusivité dans votre boîte mail tous les deux mois. C’est ici pour vous inscrire à notre newsletter bimestrielle.