Faire un don
20 Septembre 2020

31 mars – Anne Kim, doctorante

Simone e(s)t moi. Et toi?
31 mars – Anne Kim, doctorante

31 mars – pour la campagne “Simone e(s)t moi. Et toi?” – Anne Kim, Doctorante :

“Quand vous me parlez de Simone, je pense à Simone Veil et aux côtés de Simone Veil, c’était Ginette Kolinka, déportée à l’âge de vingt ans dans les camps de concentration parce qu’elle était juive. J’ai écouté un podcast de France Culture sur elle où elle racontait qu’à l’époque, elle était très complexée par son poids. Quand on lui a demandé de se déshabiller dans les camps de concentration et qu’on lui a rasé la tête et tatouée, le fait d‘être dénudée l’a plus choquée que le fait d’être tatouée et rasée. A l’époque, quand Simone et elle ont été déportées, elles se sont réfugiées dans une petite pièce parce qu’il pleuvait beaucoup et elles se sont collées l’une à l’autre pour se réchauffer. La gardienne qui est arrivée s’est prise d’affection pour Simone et lui a offert des robes. Ginette qui avait peu de moral et qui était désespérée a retrouvé l’espoir lorsque Simone lui a fait cadeau de cette robe. Je parle de cela pour dire que dans toutes les choses horribles qui se sont passées, on a beaucoup à apprendre de ces femmes qui ont vecues des experiences passées très dures et qui transmettent un message.”

[ Simone e(s)t moi. Et toi? ] #simoneestmoi

 

 

Newsletter

Toutes les nouvelles campagnes, nos concours, nos actions et nos outils pédagogiques en exclusivité dans votre boîte mail tous les deux mois. C’est ici pour vous inscrire à notre newsletter bimestrielle.