Faire un don
11 Mai 2021

Campagne « Une vie à soi, de l’invisibilisation à la lumière »

Campagne « Une vie à soi, de l’invisibilisation à la lumière »

L’invisibilisation des femmes est une violence insidieuse, difficilement quantifiable et moins évidente à repérer que les autres violences qui s’exercent spécifiquement sur les femmes. C’est une frontière du patriarcat qu’il nous reste à repousser.

A l’occasion du 8 Mars, ADOSEN lance sa campagne « Une vie à soi : de l’invisibilisation à la lumière », une série d’interviews qui révèle toute la complexité de ce phénomène que l’on voit sans regarder.

Les témoignages et les analyses de femmes aux profils et parcours différents lèveront le voile sur la difficile prise de conscience de ce fléau, l’autocensure multidimensionnelle qui en découle, l’insidieuse imbrication entre stéréotypes de genre et libre-arbitre.

Une démonstration nécessaire de l’invisibilisation des femmes à travers des exemples du quotidien dans lesquels de nombreuses femmes, malheureusement pourront se reconnaitre, l’analyse de ces exemples, et une prise de recul troublante. La campagne est également l’occasion de mettre en avant de nombreuses actions mises en œuvre pour promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dès l’école.

Parmi ces femmes, retrouvez Marylène Patou-Mathis préhistorienne et autrice du livre « L’homme préhistorique est aussi une femme », Delphine Martinot, Professeure des universités en psychologie sociale, Dominique Morello, Chercheuse CNRS et membre de l’association « femmes et sciences », Salimata Cissé, étudiante en comptabilité en ou encore Isabelle Mathieu, Chargée de mission Egalité filles-garçons et LGBT.

Une série événement qui ouvrira les yeux à plus d’une et plus d’un sur une réalité qui dérange.

Newsletter

Toutes les nouvelles campagnes, nos concours, nos actions et nos outils pédagogiques en exclusivité dans votre boîte mail tous les deux mois. C’est ici pour vous inscrire à notre newsletter bimestrielle.